Date: 19/5/1862



Place: Parigi, Francia

ID: LLET008155




Paris Lundi 19 mai /62

Mon cher Éditeur et ami.

Je vais vous envoyer au plus tôt les 2 nouveaux morceaux qui viennent de paraître chez Schoot [sic], c’est vous dire que je vous conservé la propriété Italienne[1]. J’accepte la petite augmentation que vous me faites et vous en remercie cordialement cela me prouve que vous tenez à moi autant qu’en toute sincérité je tiens à l’honneur d’être un de vos compositeurs. J’espère qu’il me sera donné un jour le plaisir de vous connaître et de vous serrer la main. Quand votre pays sera moins remué par la politique, peut-être essayerai[2]-je de quelques concerts dans vos parages. En attendant croyez à mes sentiments très dévoués.

Félix Godefroid

J’ai reçu la Valse[3]

 

[1] Sans doute la Sérénade opus 110 et le Second vieux menuet, opus 107.

[2] La lecture de ce verbe n’est pas absolument certaine, d’autant que la construction qui suit est boiteuse.

[3] Johannisberg, opus 106.

Transcription by Manuel Couvreur
Tipology lettera
Sub-tipology letter
Writing manuscript
Language french

Physical Attributes
No. Sheets 1
Size 205 X 130 mm

Letter name LLET008155